headerphoto

Actualités

Journée Internationale des Forêts

Le Samedi 21 Mars, célébrons la journée internationale des forêt en Sarthe :
« LA FORÊT, NOTRE OXYGÈNE, NOTRE AVENIR ! »

Pour cet événement, GSPP participera aux 2 balades commentées : "Et si la biodiversité m'était contée", au départ du vallon de l'Hermitière en forêt domaniale de Bercé, sur la commune de Jupilles, à 10H30 et à 14H30.
L’ONF et ses partenaires naturalistes locaux (SNE, SCIRPE, GSPP) vous proposent ces deux sorties thématiques pour mieux comprendre la gestion forestière et les richesses naturelles de ce site remarquable.

Tout le programme est sur le site de l'ONF
Information et programme complet sur le site de Carnuta ou par téléphone au 02 43 38 10 31

Rassemblement : Nous voulons des coquelicots

Tous les 1er Vendredi du mois à 18h30
Place de la République - Ecommoy
en musique et en chansons, mais avec toute notre détermination
pour dire non à l'utilisation de tout pesticide de synthèse.

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.
Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive.
Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.
Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.
Assez de discours, des actes.